Samedi 26 mai : randonnée citoyenne

Randonnée citoyenne

Samedi 26 mai

Découverte des Portes du Tarn

Départ : 11h00

Place Soult – SAINT SULPICE

------------------------------------------

Pique nique suivi

d’un débat public :

Garderons nous

leur ZAC ?

14h – Salle René Cassin

 

Le projet de ZAC des Portes du Tarn :

Fiction ou réalité ?

Cauchemar ou bonheur ?

 

200 ha de terres agricoles artificialisées pour faire émerger un centre commercial, quelques bureaux, une rocade et un embranché fer. La belle affaire !

 

Que le commissaire enquêteur nommé par le Préfet du Tarn ait jugé ce projet démesuré et immature, que des citoyens s’inquiètent de la dégradation de leur cadre de vie, que des collectifs réclament une véritable transparence démocratique, rien n’y fait : les porteurs de projet avancent leurs pions, déposent leurs dossiers, préparent les expulsions …

 

Le groupe Europe Ecologie les Verts et la Confédération Paysanne n’acceptent pas cet état de fait.

 

Nous vous proposons une randonnée pour découvrir le site tel qu’il est aujourd’hui avant que n’œuvrent d’éventuels bulldozers.

Nous partirons à pied du centre ville, nous pique niquerons et puis nous discuterons :

 

Garderons nous leur ZAC ?

Résister est un verbe qui ne se conjugue pas qu’au passé !

Les Portes du Tarn se referment.

Depuis Décembre 2010, Europe Écologie-les Verts exprime ses doutes et ses inquiétudes quant au projet de nouvelle ZAC des Portes du Tarn : 200 ha prélevés sur le territoire agricole des communes de Buzet et Saint Sulpice, pour des perspectives d’emploi aléatoires.

Aujourd’hui, nos réticences sont confortées par Mme la commissaire enquêtrice nommée par la préfecture du Tarn pour évaluer le plan d’urbanisation de la commune (PLU) de Saint Sulpice. La conclusion de ce rapport, en date du 28 mars 2012, est sans appel pour la ZAC : « il convient d’annuler cet élément ». Les arguments avancés sont de poids: « le projet de ZAC des Portes du Tarn n’est ni opportun ni pertinent tant sur le plan économique que financier».

Il y a deux mois mon suppléant Patrick Grégoire, conseiller municipal à Lavaur, déplorait publiquement « un projet d’un autre temps, contrevenant aux principes même du Grenelle de l'Environnement ». La commissaire enquêtrice condamne la ZAC en faisant remarquer que « l’époque des 30 glorieuses est révolue ».

Face à ce projet, comme face à celui d'autoroute concédée entre Castres et Toulouse, Europe Écologie-les Verts se tourne vers l’avenir. L'heure n'est plus à la démesure mais, comme le recommande le rapport d’enquête, à l’aménagement de l’existant. Nul doute que ces projets seront au cœur de la campagne législative qui s'annonce et que les candidats sauront clarifier la vision du développement et de l'aménagement du territoire qu'ils souhaitent porter à l'Assemblée Nationale.


Francine Ricouart, candidate Europe-Écologie – les Verts sur la 3ème circonscription du Tarn.

Le projet des "Portes de Tarn " remis en question ?

Le PLU de Saint-Sulpice est pertinent sauf en ce qui concerne le projet de la ZAC des Portes du Tarn.

La commissaire enquêtrice reprend des insuffisances notoires du projet. Lire l'article ci-dessous

Portes du Tarn

Dépot d'une motion dans les régistres de concertation

Europe Ecologie Les Verts Lavaur-Graulhet considère que la méthode de concertation sur l’étude d’impact du projet de ZAC des portes du Tarn comporte de nombreuses défaillances.

Malgré une demande que nous avions formulée en mai 2011, nous n’avons pas eu connaissance de l’existence d'une étude d’opportunité préalable.Il nous parait dommageable que l’élaboration d’un tel projet de ZAC puisse être mis en œuvre sans qu’il y ait eu auparavant un audit des zones d’activité existantes tant à l’échelle départementale que régionale.

Nous demandons, une fois encore qu’un rapport d’opportunité soit mis à la connaissance du public et qu’il soit étayé sur une étude pertinente des zones d’activité existantes.

Nous ne comprenons pas comment la concertation publique qui est menée actuellement sur l’étude d’impact pourrait avoir une quelconque légitimité :

 L’étude d’impact qui est l’objet de cette concertation n’a fait l’objet d’aucune publicité adaptée aux citoyens directement concernés par ce projet. Nous rappelons là encore, que M. Chorro et M. Esparbié s’étaient engagés à nous faire connaître cette étude

d’impact une fois terminée.

 La procédure de concertation sur cette étude d’impact n’a pas, elle non plus, fait l’objet de publicité auprès du public.

 Le choix de cette période de concertation, au cœur d’une période électorale particulièrement chargée, nous paraît inopportun et laisse planer une suspicion de volonté de court-circuiter l’opinion publique.

 La publication de l’avis préfectoral sur l’étude d’impact nous paraît insuffisante. Nous sommes dubitatifs quant au respect de la réglementation en la matière et convaincus qu’il y a là une faute au regard des ambitions de transparence affichées par ailleurs par

les porteurs de ce projet.

 

Par ailleurs, il nous paraît pour le moins surprenant que les procédures mises en œuvre porte sur un projet dont les modifications n’ont jamais été présentées au public. Comment espérer solliciter une participation citoyenne sur un dossier technique si les bases de cet aménagement sont inconnues ?

Il nous paraît aujourd'hui indispensable qu’un site internet soit clairement dédié à la communication sur ce projet et qu’il soit régulièrement mis à jour. A ce jour (19 mars 2012) la présentation de ce projet sur le site de la Communauté de Communes Tarn Agout date de décembre 2010 !

Enfin, nous exprimons notre étonnement quant à l’absence de cohérence explicite entre cette démarche de projet d’aménagement du territoire et l’élaboration du SCOT (schéma de cohérence territoriale) du Vaurais. Pire, ce projet de ZAC accélérerait un développement du pôle urbain de Saint Sulpice en contradiction flagrante avec un axe stratégique majeur du plan d’aménagement et de développement durable (PADD) tel qu’il est actuellement défini.

Bientôt, une "Rando-Découverte" sur la zone des Portes du Tarn

Le Groupe Europe Ecologie Lavaur Graulhet tient à porter à votre connaissance la motion qu’il va déposer dans les registres de concertation prévus à cet effet dans les mairies de Buzet, St Sulpice et à l’Espace ressources de la CCTA. Il nous semble en effet essentiel à cette étape du projet de continuer de dénoncer le manque de concertation qui entoure le projet de la ZAC des Portes du Tarn.

 Par ailleurs et dans la continuité de la Réunion publique du 21 octobre 2011 que nous avions organisé avec le Parti Socialiste de Lavaur, la Confédération Paysanne et Terre de Liens, nous convierons très prochainement les citoyens concernés à une “Rando-Découverte” de la zone des Portes du Tarn ainsi qu’à une réunion de travail autour des nouveaux éléments d’analyse en notre possession.

ZAC PORTES DU TARN : DORMEZ TRANQUILLES, BRAVES GENS !!!

Communiqué de presse. Le 02 mars 2012

 

Suite à la réunion de présentation du projet de ZAC des portes du Tarn aux élus de communauté de communes Tarn Agout, le groupe local d’Europe Ecologie les Verts persiste à douter de la pertinence de ce qui se trame.

 

Les propos de M. Carcenac (président du Conseil Général) relayé par M. Chorro (chargé de mission à la SEM 81) n’étaient qu’un merveilleux conte de fée. Un catalogue de bonnes intentions : 2 000 emplois au bas mot, une nature préservée, un projet exemplaire en matière de transparence démocratique, un financement équilibré sur 30 ans …

 

Mais nous ne voulons pas assister à épisode de « Bonne nuit les petits ». Au-delà de ces beaux mots, percent des contradictions. Le gigantisme de ce projet ne repose sur aucune étude exhaustive des disponibilités déjà existantes. Les prédictions économiques à 30 ans relèvent de la boule de cristal alors que les investissements à court terme sont déjà revus à la hausse de 40% par rapport à ceux avancés il y a moins d’un an (prévisions actuelles : 87 millions € !). Comme par enchantement, l’exposé ne faisait pas référence aux remarques critiques formulées par le Préfet de Région dans son avis sur l’étude d’impact (étude des nuisances sonores « traitées de façon très insuffisante », idem pour la protection milieux naturels, gestion des eaux usées et pluviales « abordée de façon très sommaire » etc…). Et pour enfumer le tout, le maître mot fût « transparence ». Mais où est la transparence alors qu’une enquête publique est actuellement engagée en catimini sur un projet modifié qui ne sera même pas présenté à la population avant la date d’expiration de cette enquête (fin mars 2012) ? S’il y a eu transparence au cours de cette réunion c’est bien celle de M. Carayon, pourtant vice président de la CCTA, dont le silence permet de mesurer sa compétence sur ce dossier. Le marchand de sable, sans doute, en était la cause !

 

Au final, le groupe Europe Ecologie les Verts réaffirme sa demande d’un audit des zones d’activités économiques existantes, donnée de base élémentaire pour définir l’envergure d’un nouveau projet. Nous demandons aussi que le gaspillage des terres agricoles laisse la place à une densification des zones existantes ou à venir. Nous espérons qu'une évaluation de l'impact des Zones d'Intéret Régional existantes et à venir que nous demandons au Conseil Régional vienne étayer ce dossier.

Enfin, la concertation doit être engagée de façon pleine et entière. Nous ne sommes plus au temps où l’autorité dite « compétente » pouvait ignorer ceux pour qui elle pensait. Nous demandons à cet effet que tous les élus et les citoyens de la Communauté de Communes du Tarn Agout, y compris ceux des communes qui vont la rejoindre à la fin 2012, puissent avoir les éléments nécessaires leur permettant de juger du bien fondé de ce projet” d'intéret régional”.

 

Contact :

Maud David-Leroy

europeecologie-lavaurgraulhet@orange.fr

 

 

JOURNAL D'ICI FEVRIER 2012

eelv lavaur

ARTICLE DE LA DEPECHE 30 JANVIER 2012

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/30/1272691-lavaur-les-portes-du-tarn-questionnent-les-verts.html

DEBAT PLUS APAISE A LAVAUR OCTOBRE 2011

Le Maire de Lavaur et le Président de Communauté de Commune Tarn et Agout ayant refusé d'organiser une réunion publique sur le projet des Portes du Tarn, Europe Ecologie Les Vert a tenu a donné la parole aux citoyens et leur a demandé leur avis.

ARTICLE PDT OCT 2011-2.pdf
Document Adobe Acrobat 302.3 KB
Réunion+publique+PDT 21-10-2011.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB
tract_EELV_oct2011.pdf
Document Adobe Acrobat 308.3 KB

UN DEBAT TRES HOULEUX A SAINT SULPICE - JANV. 2011

REUNION PUBLIQUE SAINT SULPICE JANV 2011
Document Adobe Acrobat 56.2 KB